Articles …

Page

Réflexions du 22 Juillet 2017 – La mort du Prince Charmant et de la Belle au Bois Dormant

Nous avons tous vécus au moins une séparation difficile. En couple avec celle ou celui qui aurait dû être l’amour de notre vie. Malheureusement les choses en sont autrement et aujourd’hui nous nous retrouvons seuls face à une vie qui, sortie de l’objectif principal d’élever nos enfants, nous laisse sans repères, avec ou sans nostalgie du passé. Nous nous retrouvons à chercher ou rechercher quelque chose de vécu par le passé ou de nouveau, sans forcément le trouver. Sans dramatiser la situation, notre vie a un peu perdu cette motivation naturelle de vivre avec l’autre et pourtant … nous en avons tant envie. Envie de partager, envie d’aimer et d’être aimé, avoir des projets communs qui nous portent et nous redonnent l’enthousiasme de construire une vie différente et plus mature aussi.
Après cette rupture, le Prince Charmant existe peut-être encore, mais dans ce cas pas pour nous, car il est déjà entouré de nombreuses femmes. La Belle au Bois Dormant, elle, s’est faite réveillée par des dizaines de princes déjà. Que nous reste-il ? Abandonner ces schémas qui n’ont plus de sens, maintenant que nous sommes arrivés à un certain moment de notre vie.
Faire une Vraie Rencontre ne semble pas être si facile, ni si simple. Notre société nous pousse à consommer les rencontres comme un commerce. Échaudés, nous devenons de plus en plus exigeants, si bien que nous en arrivons à nous satisfaire par dépit et par défaut, de notre solitude ou célibat. Mais au fond, sommes-nous réellement heureux ?
ET pourtant …. il est possible, de manière rapide et efficace, de comprendre pourquoi nous avons des difficultés à aborder l’autre sous un autre angle. Nul besoin d’introspection ou d’analyse profonde. Il existe des solutions qui permettent de comprendre et de lever les blocages liés aux schémas psychiques relationnels.
Voilà pourquoi, sur cette base, nous avons développé un outil qui a fait et continue à faire ses preuves.
Cet outil, vous offre la possibilité de faire la lumière sur vos blocages. Grâce à la compréhension de ce qui vous freine, nous pourrons ensemble mettre en place une approche différente de vos critères et objectifs, pour vous mener à la Vraie Rencontre.
Je vous propose de vous accompagner sur 4 séances environ. Chaque séance dure une heure.
Nous aborderons alors le protocole de base ainsi que celui spécifique de La Rencontre.
Au plaisir de vous voir heureuses et heureux !

Réflexions du 2 avril 2013 – EQUITABLE ET DURABLE ou CONSOMMABLE ET JETABLE ?

Nous aurions raison de vouloir vivre ce que nous n’avons pas encore vécu. Le tort aujourd’hui est de rechercher des sentiments du passé tout en voulant s’en libérer. Vouloir conserver son individualité ne veut pas forcément dire ne pas partager son environnement et ses sentiments. De par l’évolution des mœurs, nous sommes contraints à vivre autre…ment. Dans la quête de chacun qui est aussi celle de l’amour, la seule rencontre qui pourra se faire entre la femme et l’homme, est cette origine retrouvée dans la relation à l’autre, maintenant l’individualité de chacun, sans l’amplifier ni la minimiser. Le respect des sentiments est essentiel pour s’accompagner au sein de nos vies qui se côtoient. Chacun apporte à l’autre ce dont il a besoin pour évoluer et c’est à ce moment là que tout peut se nouer durablement.

 

Réflexions du 28 mars 2015 – REFORMULATION DU COUPLE

Etre lié à l’autre peut être une liberté. La reformulation est un processus qui nécessite la compréhension de chaque UN.

Dans un premier temps, on choisit d’être dépendant. Cette dépendance n’est plus une entrave ou un poids, mais une liberté d’être qui permet d’accéder à d’autres plans de construction du couple en tant qu’entité psychique : L’interdépendance. C’est une condition de la réalisation du couple en tant que Soi commun. L’entité psychique du couple joue alors le rôle de réserve énergétique alimentée par le désir de chaque UN.

Dans un second temps, il est nécessaire d’avoir un projet commun qui serait désintéressé de la construction du couple lui-même. Il se révèle par la confrontation de l’imaginaire que chacun associe à l’image de l’autre en soi.

Dans notre civilisation, le sacrement n’est plus systématiquement fait devant Dieu mais devant les hommes. Cela prive les liens de l’engagement d’une force spirituelle d’agrégation liée aux croyances collectives. Un peu comme lorsque l’on ôte une contention qui supportait un membre fragile : Les institutions religieuses nous aidaient à structurer et à maintenir la cellule familiale.

Ce changement profond implique que la responsabilité de la stabilité de la relation est entre les mains de chacun. Cela a un coût : Sans contention, notre versatilité émotionnelle naturelle nous rend narcissiquement fragile, sa résultante relationnelle c’est une précarité affective systémique.

L’évolution des structures psychiques de l’homme et de la femme est liée à ce délitement des contentions spirituelles et sociales : l’esprit étant indifférent du genre, le système se rééquilibre, l’homme devient plus femme et inversement. Cette évolution des rôles sociaux modifie le fonctionnement du couple. Notons que l’inversion homme-femme ne peut être complètement réalisée (l’identité est unique et inaltérable, et cela comprend le genre).

La précarité affective pose une question de confiance vis-à-vis de l’autre et de soi-même qui influence notre Imaginaire collectif : Qu’est ce que le désir, la relation affective, l’amour?

Reformuler le couple, c’est prendre en compte la liberté fondamentale de l’autre, les questionnements sur ses désirs, mais aussi sur ses engagements spirituels.

Le désir ne peut être complètement raisonné, il advient et s’impose par notre rapport à la vie elle-même. Violent, narcissique, fantasmatique, il est le reflet des dynamiques des instances de la psyché. C’est en paramétrant ces instances que l’on modifie l’expression des désirs.

La relation affective engage la liberté mais aussi la responsabilité. Il s’agit, dans notre proposition, de modifier les paramètres de l’attachement en les liant à une forme d’éthique : Une exigence vis-à-vis de soi permettant de dépasser la versatilité systémique des affects.

L’éthique est force, volonté, discipline. L’amour s’enracine sur le substrat de ces trois concepts et s’en nourrit durablement.

La force permet de supporter la pression exercée en soi et à l’extérieur de soi, par la représentation de soi, de l’autre et des autres. La force est une ressource personnelle qui se travaille en comprenant les motivations de l’autre, et s’en servir pour renforcer sa propre structure.

Volonté : C’est la capacité à maintenir un objectif, en ayant l’attitude juste pour l’atteindre.

Discipline : Elle puise ses ressources dans la force et la volonté et mène au pouvoir de réalisation. Plus que de la vigilance, elle pose un cadre protecteur qui permet de réguler ses attitudes et d’harnacher la puissance de ses désirs.

Lorsque cela est accompli, l’éthique permet au couple de se reformuler selon les concepts de responsabilité et de liberté.

La responsabilité de la femme est de guider son conjoint sur le chemin de l’évolution. Elle porte en elle la responsabilité fondamentale de la reproduction, de la continuité de la lignée. La responsabilité de l’homme est de la protéger, de faciliter l’évolution de la lignée.

Liberté, dans le choix de s’attacher à l’autre, ou de retrouver son autonomie si nécessaire. La liberté dans la relation amoureuse oblige le couple à garder une vigilance permanente à soi, à l’autre et aux réactions des autres.

L’attachement ne peut être modifié sans comprendre les mécanismes de l’introjection et de la projection : Ce que l’autre projette de soi nous conditionne. Cette intrication des mémoires demande un réajustement de sa propre image, en soi et chez la partie de soi intriquée dans la mémoire de l’autre. C’est cela qui ouvre les portes de l’évolution.

Pour évoluer, l’entité psychique du couple doit être capable de résister à la pression des autres en soi et autour de Soi. Pour ce faire, chacun doit idéalement être capable d’y résister individuellement, c’est pourquoi une étape indispensable consistait à formuler l’éthique.

Enfin, l’Amour : C’est le sens positif que l’on donne à l’énergie du Réel, le liant entre la force (puissance), la volonté (sens) et la discipline (régulation). L’amour est l’expression du flux énergétique dans la psyché, vécu comme une récompense pour celui qui met en œuvre ce qui est nécessaire par nature. Entre les individus, Il se maintient dans le don de soi et l’application de l’éthique.

3 réflexions au sujet de « Articles … »

  1. admin

    Extrait de: « Énergie & Psyché / Conversations & pratiques. »

    « – L’esprit sort-il du corps pendant le sommeil ?

    Oui, mais il reste une connexion qui lui permet de revenir. C’est la nature de cette connexion qui est intéressante. Le corps est une structure somato-symbolique.
    Il y a des interactions entre l’esprit et le corps pendant le sommeil. Par exemple, la position du corps est extrêmement importante, très puissante lorsque l’on sait l’utiliser. Le comprendre permet à l’esprit de revenir exactement dans la position d’où il est parti. Si tu rentres mal dans ton corps, tu peux avoir des torticolis, des maux de tête etc., des problèmes physiques qui s’accentuent au fur-et-à-mesure.
    En tant que praticien il faut avoir conscience de cela, comprendre ce qu’est la synchronisation des positions réel-réalité. Cette synchronisation détermine la façon dont tu évolues presque davantage que ce que tu fais dans la réalité. Il y a des positions qui conviennent pour un combat, d’autres pour voyager dans d’autres mondes… Lorsque tu reviens dans ton corps dans certaines positions, tu seras plus raide ou plus agile, plus faible ou plus fort, plus pointu ou plus affable… Il y a une infinité de combinaisons dans la dynamique du rêve. L’esprit est connecté « au corps par la conscience primitive, et on peut comparer les entrées – sorties à des mouvements de yoyo dont l’ampleur dépend de la combinaison des positions du corps.
    Inutile de répertorier toutes les positions car elles se prennent naturellement et automatiquement. Il faut simplement « faire attention à sa position lorsque l’on s’endort, la position que l’on prend est plus importante que ce que l’on peut imaginer.
    Il est une position qui permet de prendre conscience des autres positions : la position sur le dos avec la jambe droite repliée au niveau du genou gauche, permet de résister plus longtemps dans le temps de l’esprit. Il s’agit d’une boucle énergétique qui favorise la présence de l’esprit dans le corps. Cela renforce le lien entre le corps et l’esprit lorsque le rêve se déploie.

    – Il est difficile de conserver la même position toute la nuit.

    Ton corps va bouger et il va prendre une position qui lui convient ici et ailleurs. Mais quand tu prends une position comme celle-ci, il peut rester ainsi plus longtemps parce qu’il est uniquement alimenté par l’énergie de l’esprit. Le corps a alors tendance à moins bouger. Le corps ne dort jamais. Quand tu te retournes tout le temps c’est que le corps n’a rien à faire, il s’ennuie parce qu’il n’a pas de rétroaction de ce qui se passe ailleurs.
    Le corps est éveillé tout le temps, il doit se reposer mais le sommeil a une fonction spécifique dans l’organisation de la mémoire et plus globalement dans la compensation psychique entre l’expérience et le symbolisme. La partie archaïque de la psyché ne dort jamais. La partie cognitive a besoin de lumière pour fonctionner. C’est un système passif qui fonctionne avec de l’énergie d’origine extérieure au système. Quand il y en a suffisamment, le système se met en route, quand il n’y en a pas assez, il se met en sommeil.
    Cela ne veut pas dire que le corps dort, seules les fonctions évolutives entrent en mode paradoxal. Lorsque le corps s’ennuie il tourne de droite à gauche. Même la rotation a un sens. Lorsqu’il tourne dans le sens des aiguilles d’une montre, tu cherches à retourner dans le passé et quand tu tournes dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, tu cherches à aller dans le futur. Oui, cela fonctionne en miroir ! Cela peut devenir un outil très pratique lorsque le complexe de Janus est formulé correctement.
    Le corps physique est complètement structuré par le symbolique. Tout ce qu’il fait est symbolique, mais il ne le sait pas. Il y a une partie de lui qui sait, mais elle ne peut pas s’exprimer, il passe donc par des instances comme le corps narcissique qui servent à communiquer avec le reste de la psyché. Ces instances sont des interprètes, des médiateurs, elles ne savent pas ce qui va être dit mais, avec l’apprentissage du langage, elles sont capables de communiquer entre elles. Les choses que tu crois savoir sont des ré-interprétations de quelque chose de beaucoup plus profond et de plus complexe, en même temps plus simple. C’est complexe à exprimer mais c’est simple dans son fonctionnement. »

  2. I learn something new and challenging on sites I stumbleupon on a daily basis.
    It’s always interesting to read content from other authors
    and use a little something from their web sites.
    There is visibly a lot to realize about this. I consider you made certain nice points in features also.

  3. admin

    22 Juillet 2017 – La mort du Prince Charmant et de la Belle au Bois Dormant

    Nous avons tous vécus au moins une séparation difficile. En couple avec celle ou celui qui aurait dû être l’amour de notre vie. Malheureusement les choses en sont autrement et aujourd’hui nous nous retrouvons seuls face à une vie qui, sortie de l’objectif principal d’élever nos enfants, nous laisse sans repères, avec ou sans nostalgie du passé. Nous nous retrouvons à chercher ou rechercher quelque chose de vécu par le passé ou de nouveau, sans forcément le trouver. Sans dramatiser la situation, notre vie a un peu perdu cette motivation naturelle de vivre avec l’autre et pourtant … nous en avons tant envie. Envie de partager, envie d’aimer et d’être aimé, avoir des projets communs qui nous portent et nous redonnent l’enthousiasme de construire une vie différente et plus mature aussi.
    Après cette rupture, le Prince Charmant existe peut-être encore, mais dans ce cas pas pour nous, car il est déjà entouré de nombreuses femmes. La Belle au Bois Dormant, elle, s’est faite réveillée par des dizaines de princes déjà. Que nous reste-il ? Abandonner ces schémas qui n’ont plus de sens, maintenant que nous sommes arrivés à un certain moment de notre vie.
    Faire une Vraie Rencontre ne semble pas être si facile, ni si simple. Notre société nous pousse à consommer les rencontres comme un commerce. Échaudés, nous devenons de plus en plus exigeants, si bien que nous en arrivons à nous satisfaire par dépit et par défaut, de notre solitude ou célibat. Mais au fond, sommes-nous réellement heureux ?
    ET pourtant …. il est possible, de manière rapide et efficace, de comprendre pourquoi nous avons des difficultés à aborder l’autre sous un autre angle. Nul besoin d’introspection ou d’analyse profonde. Il existe des solutions qui permettent de comprendre et de lever les blocages liés aux schémas psychiques relationnels.
    Voilà pourquoi, sur cette base, nous avons développé un outil qui a fait et continue à faire ses preuves.
    Cet outil, vous offre la possibilité de faire la lumière sur vos blocages. Grâce à la compréhension de ce qui vous freine, nous pourrons ensemble mettre en place une approche différente de vos critères et objectifs, pour vous mener à la Vraie Rencontre.
    Je vous propose de vous accompagner sur 4 séances environ. Chaque séance dure une heure.
    Nous aborderons alors le protocole de base ainsi que celui spécifique de La Rencontre.
    Au plaisir de vous voir heureuses et heureux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *